Népal, Sharminub enfants - infinite compassion

Népal, Sharminub enfants

L’Institut Sharminub est un centre d’éducation et de retraite et n’était pas vraiment prévu pour héberger des enfants. Néanmoins, de plus en plus de jeunes garçons y cherchent refuge et bien sûr, on ne peut pas le leur refuser. Non seulement il faut d’ores et déjà organiser leur hébergement mais aussi leur éducation. À l’heure actuelle, ils sont 86 à vivre là, âgés de 6 et 15 ans. Ils viennent de la région de l’Himalaya et la plupart sont orphelins en raison du terrible tremblement de terre de 2015. Certains ont vécu avec leurs proches pendant un certain temps et ceux-ci les ont ensuite amenés à Sharminub. D’autres ont été conduits là parce que les parents étaient trop pauvres pour se permettre de les envoyer à l’école. En arrivant à l’Institut Sharminub, ils ne possèdent aucun objet personnel, à l’exception des vêtements qu’ils portent sur eux. Certains enfants sont malades et ont besoin de soins médicaux. Généralement, ils sont traités avec des médicaments népalais car la médecine occidentale est trop coûteuse et souvent, elle n’est même pas disponible. A Sharminub, ils reçoivent le nécessaire : nourriture, vêtements, un endroit où dormir, des livres scolaires ainsi que des médicaments si besoin est. Avec un sourire, Lama Ngawang explique que beaucoup de garçons, en arrivant, étaient plutôt sauvages et bruyants et n’avaient pas reçu beaucoup d’éducation.

Des enfants in Sharminub en Décembre 2017

Les enseignants et les personnes qui s’occupent d’eux ont pour tâche de leur enseigner les règles de vie importantes, comme le vivre ensemble, ce qui n’est pas toujours facile quand environ 25 enfants dorment dans la même pièce. Ils leur montrent également les routines quotidiennes telles que la propreté corporelle, se brosser les dents, etc., laver leur linge, manger avec une cuillère, prendre soin des choses et les ranger, etc.

En plus de l’enseignement scolaire général, certains des enfants reçoivent également une éducation bouddhiste. Les enseignants qui s’occupent de leur éducation scolaire sont des Acharyas (enseignants bouddhistes) ou des bénévoles ayant un travail à l’extérieur et qui viennent à Sharminub pendant leur temps libre pour enseigner principalement le népalais et l’anglais. Tous les enfants apprennent à lire et à écrire en népalais, tibétain et anglais.
Outre leur éducation, les enfants profitent également de leur temps libre pour jouer au football, au badminton ou au cricket et pratiquent le saut à la corde. Tout cela n’est possible que parce qu’il y a des sponsors qui soutiennent ce projet. Les dons pour les manuels scolaires sont également importants. Chaque enfant a besoin d’au moins trois livres pour les trois langues mentionnées plus haut ainsi que d’autres fournitures scolaires pour pouvoir se joindre aux leçons. Bien que parfois nous ayons affaire à un généreux donateur, arriver à couvrir les dépenses pour les besoins réguliers est encore difficile.

C’est pourquoi vos dons sont toujours les bienvenus. Un parrainage de, par exemple, 30 € par mois couvre les coûts pour un enfant. À la fin de la courte interview qui a eu lieu pendant le séjour de Lama Ngawang à Renchen-Ulm, ce dernier nous a rapporté que certains des garçons lui avaient demandé quand il reviendrait. Il leur manque. Il sourit en nous confiant qu’il se sent comme un père pour eux.

Il y a un besoin urgent de bénévoles qui ne soient pas seulement disposés à aider à l’éducation des enfants mais aussi à leur enseigner (l’anglais, les mathématiques ou les sciences naturelles). Ces bénévoles pourraient être des diplômés du secondaire qui envisagent d’aller à l’étranger pendant un certain temps. L’idéal serait un séjour d’au moins 3 mois. Si vous êtes intéressé, contactez-nous pour plus d’informations.